Depuis la rentrée scolaire, notre fils continue son chemin. 

Il est retourné au centre aéré de sa maison de quartier en automne.

Nous avons continué à baisser le Keppra(sevrage débuté en douceur au printemps). Idriss continue de bien supporter ce sevrage.

Novembre 2016: rdv avec son neurologue, qui nous fait un protocole pour continuer et terminer le sevrage du Keppra jusqu'au mois de décembre.

En novembre, Idriss n'a eu que 3 crises d'épilepsie. En décembre, en tout, il en a eu une 10aine, dont beaucoup pendant les vacances. D'abord j'ai mis sur le compte de la fatigue, il y a tellement de trucs à la fin de l'année(fêtes, brico, noël, etc), et déjà les années précédentes, décembre était un mois chargé en crises. Un samedi il en a fait 3 dans la même journée, ce qu'il n'avait plus fait depuis au moins 3ans.

Notre fils était de plus en plus fatigué, et plus il était fatigué, plus il faisait de crises. Nous avons appelé son neurologue début janvier, et nous sommes arrivés à la conclusion que le sevrage du Keppra ne lui a au final pas convenu. Après une première prise de 2ml, ce fut impressionnant le changement positif dans l'éveil!

Par contre, on va voir si on peut éviter de revenir à 5ml, et rester à 3ml. C'est fou comme ça tient à si peu... les dosages des médicaments. Par contre l'acné est revenu. L'âge ou la combinaison Keppra/Bromure de potassium?? 

Jeudi dernier, entretien avec l'anesthésiste qui va s'occuper de lui lundi 16, car les anti-épileptiques ont alteré ses dents(malgré brossage et éviction de produits sucrés). Le dentiste qui l'a examiné est arrivé à la décision de le soigner sous narcose. Donc ce qui se fera  ce lundi à l'hôpital. 

Jeudi également, en collaboration avec d'autres familles, nous avons crée la première association(genevoise pour le moment) pour enfants avec épilepsie résistante: RESEPI, dont l'un des buts sera la création d'une école/institution adaptée aux besoins de nos enfants(équipes formées, locaux adéquats).

Cet hiver s'annonce riche en émotions!

IMG_0047